Je pense quand m?me que cet album porte mal son titre. Pas parce qu'il est moins bon, mais simplement parce qu'il est diff?rent. Les deux premiers "Keeper of the seven keys" ont marqu? ? jamais l'histoire du metal gr?ce ? l'immense talent de compositeur de Kai Hansen et ? la voix magnifique d'un jeune chanteur alors inconnu, Michael Kiske. Ni l'un ni l'autre ne figurent sur cet album, et les deux seuls membres de l'?poque ? ?tre encore dans le groupe sont Markus Grosskopf et Michael Weikath. Et vu que ceux qui ont le plus compos? sur cet album sont Andi Deris et Sascha Gerstner, le style des compos est forc?ment diff?rent. D?j?, la voix d'Andi Deris est bien diff?rente de celle de Kiske, et les nouvelles chansons ?voquent plus des albums comme "Master of the rings" et "Time of the oath". Ca ne me g?ne pas, car j'adore ces deux albums, mais c'est juste pour dire que la r?f?rence aux "Keepers..." n'a pas vraiment lieu d'?tre ici. Surtout qu'on est en 2005 et que ces derniers datent de la fin des ann?es 80! En plus, il y a eu deux parties parce que les citrouilles comptaient faire un double album ? l'?poque mais Noise, leur label d'alors, s'y ?tait oppos?. Il n'y a jamais eu de concept particulier derri?re ces albums et les nouveaux titres n'ont pas ?t? exhum?s du back catalogue de Helloween. En fait, ? part le titre, les seuls liens entre cet album et les deux premiers "Keepers..." sont la pochette et l'intro d'"Occasion avenue" o? on entend en fond un m?lange de passages des classiques du groupe. Pour le reste, cet album a une personnalit? ? part, bien distincte de la grande ?poque mais pas inf?rieure. Il s'agit m?me de l'un des meilleurs albums des Allemands. En plus, ils ont recrut? un nouveau batteur qui est en passe de faire oublier Uli Kusch. "Keeper of the seven keys: the legacy" est un double album contenant deux CD's (normal pour un double album, vous me direz!) de trente-huit minutes chacun. Le principe est bien, car ?a ?vite de tout ?couter d'une traite et ?a s'assimile plus facilement que si on avait affaire ? un CD simple de 75 minutes. Les deux disques sont d'ailleurs un peu diff?rents l'un de l'autre. Le premier est plus traditionnel, tandis que le second renferme quelques ?l?ments modernes faisant parfois penser ? "The dark ride". Ces deux disques ont par contre tous les deux la particularit? de commencer par une chanson fleuve de douze minutes: "The king for a 1000 years" pour le premier, un titre dans la lign?e de "Halloween" et "Keeper of the seven keys" mais dont la m?lodie du break fait ?trangement penser ? celle de "Raining blood" de... Slayer; et "Occasion avenue" pour le second, un morceau assez sombre avec un refrain bizarre, en tout cas assez original. Ce titre n'aurait pas d?pareill? sur "The dark ride". Apr?s ?a, on trouve des morceaux speed et entra?nants typiques de Helloween, ? l'image de "The invisible man", dont le refrain est vraiment imparable, "Judgement day" ou "Pleasure drone". Il y a aussi une tr?s belle ballade, "Light the universe", avec en guest Candice Night pour chanter en duo avec Andi Deris. "Get it up" est une des chansons les plus proches de "Master of the rings", car sa m?lodie ressemble beaucoup ? celle de "The game is on"... en encore meilleure! "Come alive" fait ?galement pas mal penser ? cette p?riode qui avait marqu? le grand retour des citrouilles sur le devant de la sc?ne. Il en est de m?me pour "Do you know what you're fighting for", "Pleasure drone" et "My life for one more day", qui ont cepedant un aspect plus progressif. Enfin, "Mrs God" (le signle de l'album) est un morceau l?ger et marrant qui ?voque beaucoup "Rise and fall" et "Dr Stein". Il n'y a que du bon sur ce disque, qui b?n?ficie en plus d'une production en b?ton. Par contre, on ne peut pas dire que la pochette soit tr?s r?ussie (m?me si ?a rend mieux en digipack), parce que la mani?re dont le personnage des pochettes des deux "Keepers..." est repris image de synth?se n'est pas franchement du meilleur go?t! Mais musicalement, cet album est sans faute. Il est en plus le fruit d'un v?ritable travail de groupe, puisque cette fois, chacun des membres s'impliqu?. Les compos de Weiki sont m?me minoritaires. Helloween frappe l? un grand coup avec un superbe album qui marque un retour en force des citrouilles apr?s un "The dark ride" incompris et un "Rabbits don't come easy" controvers?. Je trouvais pourtant ce dernier excellent, mais bon... L?, "Keeper of the seven keys: the legacy" devrait faire l'unanimit?.

Pierre

Note g?n?rale: 5

Style: speed m?lodique

Production: 5

Packaging: 4

Le groupe: Andi Deris (chant), Michael Weikath (guitare), Sascha Gerstner (guitare), Markus Grosskopf (basse), Dani L?ble (batterie)

Site officiel du groupe: www.helloween.org Site officiel du label: www.spv.de