Le Danemark et les Etats-Unis sont ?loign?s g?ographiquement, et vous ne semblez pas avoir de pass? musical dans d'autres groupes. Dans ces conditions, comment le groupe s'est-il form??

Michael Kammeyer: En fait, c'est assez simple: nous nous sommes rencontr?s par internet. Notre clavi?riste, Jonah Weingarten, cherchait un groupe, et moi, qui venais de fonder le groupe, je cherchais un clavi?riste! Le Danemark est un tout petit pays, pas tr?s metal, et ce n'est pas facile d'y trouver des musiciens. Avec Jonah, nous avons ?chang?s un certain nombre d'id?es par e-mail et nous avons finalement d?cid? de travailler ensemble, malgr? l'?loignement g?ographique. Quant au chanteur, nous l'avons trouv? via notre management, Intromental. Ils ont envoy? nos d?mos ? diff?rents chanteurs qui seraient susceptibles d'?tre intress?s. Lance King venait de quitter Balance Of Power et il s'est montr? int?ress?. Comme c'est un tr?s bon chanteur, nous l'avons engag?!

Tu d?finirais ta musique plut?t comme du heavy ou comme du prog?

Michael Kammeyer: Un peu des deux! C'est toujours difficile pour moi de d?finir ma musique. Ce que nous faisons est bas? avant tout sur la m?lodie, et ces m?lodies sont inspir?es par les textes de nos chansons... Je dirais surtout que notre musique est ?pique et m?lodique, avec autant d'?l?ments heavy que progressifs.

De quoi parlent les textes? "Legend of the bone carver" est un concept album?

Michael Kammeyer: Oui, tout ? fait! L'album est bas? sur une histoire, celle d'un enfant, ? une ?poque sombre et recul?e, d'un enfant qui nait et grandit dans la for?t. Il n'a jamais connu ses aprents et personne ne sait d'o? il vient. Il d?veloppe donc ses propres aptitudes et son propre langage, que personne ne comprend puisqu'il n'a jamais ?t? au contact des autres humains auparavant. L'histoire repose sur le principe du destin et sur la mani?re dont l'enfant l'accomplit.

O? avez-vous enregistr? l'album?

Michael Kammeyer: Au Danemark, dans le studio de Jacob Hansen. Toutefois, les parties vocales ont ?t? enregistr?es par Lance au Nightmare Studio, aux Etats-Unis. Mais Jacob s'est charg? du mastering et du mixage final.

Vous allez bient?t faire des concerts?

Michael Kammeyer: Pour l'instant, deux shows sont pr?vus au Danemark en juin, un en Allemagne et un en Angleterre en juillet, plus le Progpower USA en septembre. Je sais que Replica Records, notre label fran?ais, essaie de nous trouver des dates en France avant l'?t? prochain, mais ?a reste ? confirmer.

Vous avez d?j? jou? plusieurs fois en France...

Michael Kammeyer: Oui. Nous avons fait le festival de Raismes en 2004, o? c'?tait bien sympa. Les groupes ?taient de qualit?, et le public vraiment cool. Le lendemain, nous avons jou? ? Paris avec Primal Fear, o? il n'y avait pas grand monde mais c'?tait cool aussi. Mais c'est surtout Raismes qui m'a bien marqu?!

Que penses-tu de la sc?ne danoise?

Michael Kammeyer: Elle est toute petite et assez underground. Le Danemark n'est pas un pays tr?s metal. Le public est plus branch? pop. Nous avons un noyau de fans au Danemark, bien s?r, mais beaucoup moins qu'en France et aux Etats-unis. Ce n'est pas facile de faire du metal chez nous, car il y a peu d'opportunit?s. Peu de tourn?es passent par le Danemark. Nous avons des gros festivals, mais ils sont plus pour les groupes de pop/rock...

Il y a pourtant Roskilde...

Michael Kammeyer: Oui, mais ce n'est pas un festival sp?cifiquement metal. On n'y trouve que des gros noms, et il n'y a pas vraiment la place pour un groupe comme Pyramaze. Il y a plus de groupes de pop qui y jouent, en plus.

Par contre, il y a vraiment des groupes danois de qualit?, dont pas mal ont un style proche du v?tre: Anubis Gates, Wuthering Heights, Manticora, Beyond Twilight...

Michael Kammeyer: C'est vrai que les groupes que tu viens de citer sont tr?s bons. Le probl?me, c'est que nous n'avons pas assez de soutien et d'opportunit?s dans notre pays.

Votre premier album a bien march??

Michael Kammeyer: Oui. En plus, il est sorti juste avant que le march? du disque ne s'?croule vraiment ? cause du t?l?chargement massif, donc il s'est relativement bien vendu. Nous avons eu de bonnes critiques un peu partout, et nous avons donc pu nous constituer une bonne fan base. Je pense que c'est un bon d?but.

En France, il y a eu d'excellentes critiques, mais l'album est sorti ? peine deux mois avant que NTS, votre ancien label, ne d?pose le bilan. Ca a entra?n? un arr?t de la promo et de la distribution. Ca n'a pas constitu? un obstacle ? votre d?veloppement chez nous?

Michael Kammeyer: Pas forc?ment. Beaucoup de Fran?ais ont achet? nos albums en import ou sur des VPC ?trang?res apr?s en avoir lu des chronqiues positives. Ca a ?t? un peu plus g?nant pour ce qui concerne la promo, qui s'est arr?t?e, mais ?a n'a pas eu de cons?quences catastrophiques. La France est un pays sur lequel nous comptons beaucoup.

Tu penses qu'internet a bien aid? Pyramaze ou que ?a vous a plut?t port? pr?judice?

Michael Kammeyer: Bonne question! Ca nous a bien aid? pour notre promo, entre notre site et les articles que nous ont consacr?s les webzines, plus la possibilit? de commander nos CD's en ligne. Et puis sans internet, je n'aurais pas fait la connaissance de notre clavi?riste et je serais peut-?tre encore en traind 'en chercher un! Mais je dois dire que le t?l?chargement massif me g?ne beaucoup. Mais je ne peux pas mettre ?a sur le compte d'internet. On ne peut pas arr?ter la technologie, de toute fa?on. Mais c'est plut?t apr?s les utilisateurs d'internet qui font ?a que j'en ai...

Pierre

Le groupe: Lance King (chant), Michael Kammeyer (guitare), Toke Skj?nnemand (guitare), Niels Kvist (basse), Morten Gade S?rensen (batterie), Jonah Weingarten (claviers)

Site officiel du groupe: www.pyramaze.com Site officiel du label: www.replica-rec.com