Ce groupe m?rite ? mon avis d'?tre plus connu au del? du Rhin. C'est vrai que le chant de Michael Roth, leur chanteur, est assez sp?cial: il a une voix black et chante exclusivement en allemand, parfaitement articul? et compr?hensible (pour les familiers de la langue de Goethe, bien s?r!) mais sur un ton tr?s martial en roulant les r d'une mani?re tr?s agressive. Cependant, il a aussi un chant clair assez agr?able. M?me s'il faut se faire ? son style, c'est en fait un excellent vocaliste qui a une personnalit? assez forte. On pourrait dire de lui que c'est le Till Lindemann du black metal! Les comparaisons avec Rammstein ne s'arr?tent pas l?, d'ailleurs, car les riffs de guitare assez tranchants et martiaux, tr?s accrocheurs, que l'on trouve chez Eisregen semblent assez influenc?s par ces derniers. Le c?t? electro et les samples sont nettement moins pr?sents, par contre. Et le groupe est dot? d'une charmante violoniste qui apporte ? la musique un aspect tant?t m?lancolique, tant?t festif. La musique d'Eisregen d?gage une atmosph?re macabre, mais dans laquelle on trouve une bonne dose de fun. Les textes racontent surtout des histoires d'horreur ou des faits divers sanglants ayant eu lieu en Thuringe, la r?gion de l'Est de l'Allemagne dont le groupe est originaire. En fait, musicalement, le groupe auquel on pourrait le plus comparer Eisregen est Die Apokalyptischen Reiter. Comme ces derniers, ils m?langent black metal, heavy et folk avec un chant en allemand en y rajoutant une bonne dose de fun. En plus, ils sont originaires de la m?me r?gion. Mais Eisregen est moins barr? et a un style plus d?limit?. Ils explorent moins d'horizons que les Reiter et leur aspect martial et macabre est bien plus mis en avant. "Hexenhaus" n'est qu'un mini-album de trente-cinq minutes, mais ?a donne quand m?me un bon aper?u de leur musique. Ca commence par une chanson qu'ils avaient jou?e en avant premi?re ? Wacken, "Elektrohexe", sur laquelle j'avais d'ailleurs fait une jolie farandole dans la gadoue! Je l'appr?cie tout autant sur disque, avec ses riffs entra?nants et son refrain facilement m?morisable. Par contre, le disque se conclut avec une version dance de ce morceau d'un go?t plus que douteux. C'est rigolo, peut-?tre que des Allemands en short se tr?mousseront dessus cet ?t? dans les discoth?ques de Majorque, mais alors qu'est-ce que c'est mauvais! Enfin bon, ce morceau est ? la fin, et est ais?ment zappable. Le reste, par contre, c'est du tout bon. Il n'y a pas trop de nouveaut?s, car ce sont pour la plupart des nouvelles versions d'anciens morceaux du groupe. Il en est ainsi de "Kaltwassergrab", "1000 tote Nutten", "In der Grube" (ces trois-l? sont de bons hymnes, assez trippants et accrocheurs) et "Th?ringen" (assez marrante, celle-l?: elle sonne comme une chanson ? boire bavaroise!). Eisregen a ?galement fait une reprise d'une chanson populaire allemande, "Lili Marleen". Atrocity l'avait d?j? reprise sur l'album "Gemini", d'ailleurs. Ca sonne tr?s kitsch, mais c'est bien fun et ?a a le m?rite de bien rester en t?te. L'EP est pr?sent? sous la forme d'un superbe double digipack contenant un DVD bonus. Y figure le clip de "Elektrohexe", tr?s bien fait (on y voit les membres du groupe faisant une chasse aux sorci?res dans une for?t), son making-of et des interviews du groupe sans int?r?t, d'autant qu'ils ont eu la bonne id?e de faire ?a en allemand non sous-titr?! Je sais bien qu'ils n'ont pas des milliers de fans hors de Germanie, mais ils auraient quand m?me pu faire un petit effort. Enfin bref, il ne faut pas acheter "Hexenhaus" pour son DVD bonus. Par contre, la musique est excellente et vaut largement l'achat, en tout cas pour ceux que le chant en allemand ne rebute pas.

Pierre

Note g?n?rale: 4

Style: dark metal

Production: 4

Packaging: 5

Le groupe: Michael Roth (chant), Bursche Lenz (guitare et basse), Yantit (batterie), DF (claviers), 2T (violon)

Site officiel du groupe: www.fleischhaus.de Site officiel du label: www.massacre-records.com