A force de voir la queue avancer vers 19h, on finit par rentrer. La premi?re partie avait d?j? entamm? son set. Cette premi?re partie, c'est ASTRAL DOORS, groupe su?dois pratiquant un heavy metal de tr?s bonne facture, fortement (mais alors tr?s fortement!) inspir? par Dio. Leur chanteur, Nils Patrick Johansson, a pratiquement le m?me timbre que Ronnie James. R?flexion qu'on s'est fait avec Talasquin: "Dio a bien grandi depuis la derni?re fois qu'on l'a vu"! Ca faisait quelque temps que je voulais voir ce chanteur en live (c'est ?galement le chanteur de Wuthering Heights et il pousse ?galement les vocalises sur deux albums de Space Odyssey, un des projets de Richard Andersson): il m'a toujours impressionn? sur album, et j'?tais curieux de voir s'il arrivait ou non ? reproduire ses performances sur sc?ne. De ce c?t?-l?, je n'ai pas ?t? d??u. Bien qu'en de?? de ce qu'il fait sur disque, il avait quand m?me une bonne voix et il n'y a pas grand chose ? lui reprocher. Par contre, comme frontman, il a des progr?s ? faire car il est tr?s statique et peu communicatif. Les autres membres du groupe le sont encore plus. Ca ne bouge pas des masses... On sent les musiciens appliqu?s, mais ils manquent vraiment tous d'aisance sc?nique. Ca viendra s?rement avec le temps... Astral Doors a b?n?fici? d'un son correct pour une premi?re partie et a livr? une interpr?tation convenable de morceaux extraits de leurs trois albums. Je ne suis pas s?r de la play-list exacte (surtout que j'ai peut-?tre loup? un ou deux morceaux au d?but), mais ils ont jou? "We rock"... euh "Time to rock" , "London caves", "Of the son and the father", "Black rain" et "Evil is forever". Je ne me rappelle plus les autres titres qu'ils ont jou?s. Enfin bref, tout ?a pour dire que c'?tait sympa comme premi?re partie.

Mais d?s la fin de la prestation des Scandinaves, le changement d'ambiance est radical. Le public commence ? scander des "Guardian! Guardian! Guardian!" ? tout va. L'aile avant gauche de l'Elys?e-Montmartre est squatt?e par les Defenders qui vont bien mettre l'ambiance! Un peu trop d'ailleurs au go?t de certains qui ne supportent pas le moindre contact ou qui se plaignent quand on chante trop fort Je ne comprendrais jamais ce genre de r?actions ? un concert de metal, surtout quand c'est pr?s de la sc?ne... Mais ce ne sont que des cas isol?s, car l'ambiance ?tait ? la f?te. J'ai rarement vu un public parisien aussi festif. Ca chantait bras dessus bras dessous, ?a faisait des farandoles de partout... On se serait crus en Allemagne! Quant ? la prestation du groupe en elle-m?me, je ne saurais ?tre objectif. BLIND GUARDIAN est l'un de mes groupes pr?f?r?s tous styles confondus, donc ? moins qu'ils soient vraiment ? chier, j'aurais du mal ? dire que ce n'?tait pas excellent. Mais n'?tant pas le seul ? avoir ador? ce concert, c'est que ?a devait l'?tre vraiment C'est la quatri?me fois que je les vois, et je ne suis toujours pas blas?. Comme d'habitude, le groupe arrive sur "War of wrath", l'intro de l'album "Nightfall in Middle-Earth" (dont le public reprend en choeur le dialogue entre Morgoth et Sauron) et embraie sur "Into the storm". Le son est bon, par contre Hansi ne semble pas tr?s en voix ce soir-l?. J'?tais trop occup? ? ?ructer les morceaux de Blind Guardian (et peut-?tre un tantinet ?m?ch? aussi...) pour y faire vraiment attention, mais on sentait qu'il avait parfois des faiblesses vocales. En fait, ?a n'a pas vraiment g?n? dans la mesure o? le public chantait tout en choeur et que Hansi jouait bien avec ?a. Le reste du groupe est bien en place (comme toujours) et Frederik Ehmke, le nouveau batteur, se montre tout ? fait au niveau de Thomen Stauch. La play-list est bas?e essentiellement sur "Imaginations from the Other Side". Du dernier album, seuls deux titres seront jou?s: "Fly" (que je trouve d?cid?ment moyen... l'occasion d'aller pisser et de faire ainsi connaissance avec Prometheus ) et "Another stranger me" (tr?s bien en live, celle-l?). Curieusement, ils n'ont pas jou? "Of skalds and shadows". A la place, ils ont mis la chanson la plus faible de tout leur r?pertoire: "Harvest of sorrow"! Je ne comprends pas trop ce choix. Dans le m?me genre, j'aurais largement pr?f?r? "Lord of the Rings"... A noter aussi que les bardes ont jou? "And then there was silence", morceau fleuve qui passe bien en live (avec une jolie farandole ? la fin!). Le probl?me, c'est que ce titre est vraiment tr?s long et qu'? la place, on aurait pu en mettre trois ou quatre autres. Quelques classiques en plus n'auraient pas fait de mal, surtout qu'il en a manqu? ? la pelle. C'est logique vu l'importance de la discographie de Blind Guardian, mais des morceaux comme "Majesty" (pourtant r?clam? par le public), "Lost in the Twilight Hall", "Somewhere far beyond", "Mordred's song" et bien d'autres encore auraient ?t? les bienvenus. Par contre, au rayon des bonnes surprises, on a eu droit ? l'excellent "Ashes to ashes". Pour le reste, les in?vitables "Script for my requiem", "Time stands still", "Nightfall", "Bright eyes", "Welcome to dying", "Valhalla" et autres "Imaginations from the Other Side" font toujours leur effet, sans oublier "Mirror mirror" pour conclure le concert. Et bien s?r, "The bard's song" chant? en choeur par le public (en rappel, cette fois) est toujours le moment fort d'un concert de Blind Guardian. Tout ?a pour dire que le concert fut terrible. Ca a dur? environ une heure et demie avec l'impression que le groupe n'avait jou? qu'une vingtaine de minutes tant le temps est pass? vite. La play-list aurait pu ?tre meilleure, mais l'ambiance de folie de la soir?e a largement compens? ?a. Vivement le Wacken 2007, l? au moins ils joueront deux heures!

Pierre