“Doing time” place tout de suite la sc?ne. L?ger harmonica, guitare pas trop rapide mais affirm?e tout de m?me, voix de cow boy, on a ? faire avec du bon vieux blues rock, tranquille et qui met l’ambiance. L’harmoniva est discret et ses petites touches ajoutent un petit c?t? gar?on vacher pas d?sagr?able. Composition classique mais efficace, le solo au feeling confirme les premi?res impressions agr?ables. Ceux qui aiment ZZ Top appr?cieront cette version sudiste tranquille et diablement convaincante.

? Muscle and soul ? propose un riff tr?s lent et pos?, la rythmique accompagne le tout sans en faire des tonnes et la voix, relativement commune mais aux petites ?raillements rock de bon aloi apporte en qualit? ce qui manque en puissance. Elle se joue par ailleurs de pas mal de fronti?res, jouant tr?s bien sur le dynamisme et la douceur. Ce titre est plus lent, mais l? ou l’on sent que les bonhommes ont une sacr? bouteille, c’est dans l’?criture. Un classicisme pratiquement parfait, irr?prochable, ou tout le m?rite est de faire passer la musique pour une œuvre compl?tement naturelle. Pas de d?bauche tecnhique, de double, de tout ce que vous voudrez, juste du plaisir. Un savoir faire estampill? authentique, pour sur. Il n’y a qu’? ?couter ces breaks lancinants, rehauss?s par quelques cymbales pour s’en convaincre. La deuxi?me partie propose une acc?l?ration, ou la batterie se fait plus pr?sente, et un solo toujours aussi tra?nant. Tr?s bon.

? Cactus music ? lorgne de c?t? du hard boogie avec cette basse joyeuse et appuy?e de quelques accords de gratte. Les lignes de chants sont excellentes et d’un dynamisme ? toute ?preuve. Bon solo encore une fois. Un tr?s bon morceau, hymne de l’ancienne ?cole.

? The groover ? commence avec une guitare toute seule qui se d?chire sur quelques notes avant d’introduire un harmonica engag?, et un riff b?ton, vra?ment rock and roll pure souche. Les grandes heures des ann?es 70 se retrouvent ici et comme les mecs les ont v?cues, l’on peut ?tre sur qu’ils savent de quoi il parlent. C’est en tout cas tr?s loin du m?tal, il y n’y a m?me pratiquement rient de metal ici, que ce soit dans les sons de guitare, de basse, par la nature m?me de la musique. Juste du tr?s bon swing au go?t de d?sert. Le titre porte bien son nom, ? l’?coute, vous en conviendrez.

? Hi in the city ? est encore une fois un morceau imparable de la vieille garde. L’harmonica fait mouche ? tous les coups, et le riff poss?de un petit quelque chose d’AC/DC, en plus moelleux, plus confortable. La musique de Cactus est comme un gros fauteuil, elle entoure, elle fait du bien, elle d?tend, sans endormir. Les guitares gardent un gros son comme un immeuble, mais ne cherchent pas la violence, juste ? faire bouger l’auditeur. Composition aux petits oignons, solis d?goulinant de tabasco.

? Nite to days ? est encore une fois tr?s lente. C’est le genre de musique qui ferme les bars, quand tout le monde est bourr? et sort ? quatre pattes pendant que l’orchestre finit la nuit. Guitare tra?nante aux premi?res loges, voix langoureuse, m?me la baterie est subtile et d?licate. Encore un morceau imparable, car depuis le d?but du cd, il n’y en a aucun ? jeter. Tr?s Creadance dans l’esprit, les guitares blues fleurent bon la nuit de la Louisiane. La ma?trise est plus qu’impressionnante dans l’interpr?tation et dans la composition. Ce sont r?ellement les plus grandes heures de gloire du blues rock qui nous sont rendues ici.

? Livin’ for today ? remet un peu plus de sauce et ?tonne par son riff un peu distordu. Mais la voix diablement convaincante est comme un gros piment qui arrache tout sur son passage. Rythmique b?tonn?e, tout est succulent encore une fois. Une musique fort convenable, ? l’ancienne, comme il faut et distingu?e qui plus est. ? Shine ?, p?pite dans une rivi?re d’or. Encore une fois, la voix porte l’ensemble ? bout de bras. Pleine de caract?re, elle rend la musique stimulante et jouissive. Par ailleurs, l’on remarque que le chanteur n’a aucun probl?me avec les aigus, loin s’en faut. Le solo est mont? puissamment et br?le tout de son acide.

? Electric blue ? rampe comme un serpent ? sonnette. La basse poss?de un tr?s gros son, qui fait trembler d?s qu’on monte les basses. Elle s’impose naturellement et donne le rythme ? la guitare qui de temps en temps l?che quelques notes. C’est la classe quand m?me plus de 35 ans de m?tier en quelques notes.

? Brothers keeper ? est pour sa part tr?s funky. La basse et le riff de gratte en t?moignent, et c’est super bon, et tr?s muscl?. Mettez-vous ?a le matin, et c’est un concentr? de vitamines et de bonne humeur qui vous p?n?treront dans les conduits. Indubitablement, une musique saine et positive qui a le pouvoir de mettre de bonne humeur et de donner la forme. Impeccable pour un long voyage ou une t?che peu agr?able, Cactus d?gage une force certaine. Du tr?s haut vol, ? mille lieues au dessus des nuages.

? Blues for mr Day ? est avec une guitare acoustique que l’on sent trait?e avec amour et ferveur.

? Blame/game ? est br?lant et lent comme une marche sous le soleil. La qualit? est toujours au rendez-vous pour un blues rock parfait et talentueux. La voix est m?lodieuse au possible et le r?sultat est impressionnant. Le gratteux mouline parfois comme si sa vie en d?pendait, le chanteur fait d?gouliner un soleil sucr? de ses l?vres, qui e?t cru que le rock ?tait divin ?

? Gone train com ? est recherch? et pr?cis et est loin de c?der ? la facilit?. La batterie s’?nerve, passe l?g?rement en double, pour un moment des plus heavy. Le solo est plus hard-rock, montrant que le groupe couvre un panel tr?s large, sans que l’interpr?tation n’en souffre. Les solis plus rapides sont en effet magistralement interpr?t?s, et collent parfaitement ? ce genre de composition plus brut et plus technique.

? Jazzed ? finit en beaut?, sans aller trop vite, sans aller trop lentement. Un morceau f?lin, pour sur, avec le retour de l’harmonica, pos? sur un riff terrible. Ca s’acc?lere vers la fin, grosse batterie et solis d?mentiels, en gardant toutefois un sentiment de ma?trise tranquille qui fait toute la diff?rence et… le disque est fini, 14 morceaux, c’est trop court.

Vous l’avez compris, ce disque est en or. Loin du metal, tr?s loin, le registre de Cactus est cependant loin d’?tre limit?, classic rock, blues, accents funky, tout a ?t? explor? de fond en comble et les musiciens n’en ont ramen? que les meilleurs aspects. Je tire mon chapeau ? l’incroyable qualit? de composition qui pr?serve incroyablement la mentalit? de la vieille ?poque. Il y a 14 titres, ce qui est cons?quent, le disque dure plus d’une heure, mais pas un seul moment n’est plus faible que l’autre, pas un seul morceau n’est pas jeter car tous sont des r?ussites originales qui poss?dent chacun leur petit quelque chose. L’interpr?tation est ?galement parfaite, et les musiciens, loin d’?tre d?butants ma?trisent leur instrument avec une classe rarement ?gal?e. La voix, m?rite d’?tre salu?e. Ce n’est plus le chanteur d’origine, mais diable, que le bonhomme est dou?, son registre est tel que son relatif manque de puissance est tout sauf un d?faut. Tr?s ? l’aise et agr?able dans la douceur, le brigand n’enregistre aucune faiblesse quand l’agressivit? monte d’un ton, tout comme la tessiture. Tous b?n?ficient par ailleurs d’une production l?ch?e qui rend honneur ? l’?motion brute de d?coffrage d?gag?e par Cactus. Le groupe porte bien son nom. Evocatrice, la plante est ? l’image de la musique, piquante, rafra?chissante, tr?s dure ? cuire, synonyme d’originalit?, de voyage et d’exotisme. En tout cas, il ne s’agit ni plus ni moins d’une r?ussite ? tout niveau d’une l?gende monstrueuse du rock am?ricain qui ne s’inspire pas de l’esprit des 70’s, mais qui la perp?tue de la plus belle des mani?res. Non content de la faire revivre, Cactus en est un des instigateur et nous la livre, intacte.

Note g?n?rale : 4/5

Production : 4/5

Packaging : 3/5

Style : Classic blues rock

Le site officiel du label: www.escapimusic.com

Le site officiel du groupe : www.cactusrocks.net

Le groupe : Carmine Appice (batterie), Tim Bogert (basse), Jim McCarty (bass), Jimmy Kunes (chant)