Les organisateurs ont en effet vu les choses en grand. D?j?, l'affiche en elle-m?me est bien sympa. Pas de gros noms, mais suffisamment de valeurs s?res de l'underground viking et de groupes qui montent pour rendre la programmation tr?s all?chante. La t?te d'affiche, les Suisses d'Eluveitie, s'?tait fait conna?tre un an auparavant en jouant ? la Petite Loco, et vient de signer chez Nuclear Blast apr?s s'?tre fait remarquer ? des festivals importants comme le Earthshaker. Les Lettons de Skyforger commencent ? ?tre connus dans le milieu et ont jou? un peu partout en Europe sauf en France jusque l?. Les N?erlandais de Heidevolk viennent de signer chez Napalm Records. Les Belges d'Aktarum ont ?cum? les sc?nes europ?ennes en premi?re partie d'Ensiferum il y a quelques mois. Bran Barr, l'un des premiers groupes fran?ais ? avoir m?lang? black metal guerrier et musique celtique, faisait son grand retour. Et des petits groupes parisiens comme Folge Dem Wind et Nifelheim se montrent tr?s actifs sur la sc?ne locale. Sans compter que les groupes non metal ?taient assez attrayants aussi, en particulier Stille Volk, groupe de folklore pyr?n?en assez barr? et bien connu des metalleux puisqu'ils sont sign?s chez Holy Records. Je ne connaissais Itakk et Luc Arbogast que de nom et via leurs pages MySpace respectives, par contre, mais ils ont l'air d'?tre assez connus des amateurs de musiques celtiques et m?di?vales. Tout cel? fait que, sans le moindre groupe important, la Loco est bond?e en ce froid dimanche de d?cembre!

Je n'ai m?me jamais vu autant de monde dans cette salle, en fait. La raison en est simple: toutes les salles ont ?t? ouvertes au public! J'ai fait des dizaines et des dizaines de concerts dans cette salle, que je croyais conna?tre par coeur. Que nenni! Il y a aussi une grande salle ? l'?tage du dessus, am?nag?e pour l'occasion en taverne m?di?vale. Les r?serves d'hypocras n'ont pas tenu longtemps, par contre les plats de cuisine m?di?vale que l'on y servait avaient l'air assez app?tissants. On y trouvait ?galement de nombreux stands vendant des objets m?di?vaux divers et vari?s (cuir, bijoux, cha?nes, costumes...). On trouve aussi quelques stands au niveau principal, mais ils sont pour l'essentiels d?di?s ? la musique. Et le tee-shirt du festival est tr?s rapidement ?coul?! Pour ce qui est du public, je n'avais pas vraiment l'impression d'?tre ? un concert parisien. Non seulement il n'y avait pas grand monde que je connaissais, mais m?me de vue, peu de visages me disaient quelque chose. A croire qu'il y avait tout un public pa?en ? Paris qui se cachait et qui est sorti de sa tanni?re pour l'occasion ! Enfin il n'y avait pas que des Parisiens. Il y avait d?j? des provinciaux, et aussi des ?trangers, surtout des Hollandais. Et les gens ?taient pour la plupart en tenue m?di?vale, ce qui accroissait la sensation de d?paysement. Eh oui, c'est bien en France que ?a se passe!

Les festivit?s avaient commenc? ? 14h, mais je ne suis arriv? que trois heures plus tard, pour un groupe que je voulais absolument voir, en l'occurrence HEIDEVOLK. Je trouve F?f? ? l'entr?e et je l'embarque dans la petite salle pour voir les Hollandais, qui venaient de commencer. J'ai leur premier album autoproduit, "De strijdlust is geboren", depuis deux ans et je le trouve vraiment excellent: de l'excellent folk metal dans la lign?e d'Otyg avec plus de chant black et un aspect plus guerrier, le tout chant? en n?erlandais. Ce n'est pas une belle langue en soi, mais sur leur musique, ?a passe tr?s bien. Ca leur donne m?me une originalit? suppl?mentaire. Ils ?taient en train de jouer "Krijsvolk", la premi?re chanson de leur album, quand nous sommes entr?s dans une Petite Loco bond?e. Il a vraiment fallu faire des pieds et des mains pour acc?der ? la fosse. Et l?, c'?tait la folle ambiance, avec de nombreux pogos La barri?re de la langue n'emp?chait pas les gens de reprendre les refrains. Certains avaient m?me l'air de tr?s bien les conna?tre alors qu'ils ?taient pourtant fran?ais. Je connais quelques mots de n?erlandais, mais il n'y a qu'un seul refrain que j'ai chant? ? l'unisson: "Het bier zal weer vloeien", dont le message est clair puisque ?a signifie "la bi?re doit couler ? flots"! Le groupe est tr?s carr? sur sc?ne. Ils ont deux chanteurs, dont l'un parle un peu fran?ais, sont en tenues m?di?vales et l?vent r?guli?rement leurs cornes ? notre sant?. Ils sont visiblement heureux d'?tre l? et leur joie de jouer est communicative. Alternant morceaux calmes et ?piques avec des titres speed et guerriers, en restant toujours festifs, les Bataves jouent la majorit? des chansons de leur album en y rajoutant en prime les trois titres de leur EP "Wodan heerst", que je ne connaissais pas et qui m'ont l'air bien sympathiques. Le groupe obtient un bon succ?s et un certain nombre de fans suppl?mentaires. On en r?entendra parler tr?s bient?t!

Avec le tee-shirt tout tremp? dans une fosse active, on retrouve Romain et on va voir la suite des hostilit?s. Apr?s un tour des stands, on assiste dans la grande salle ? la fin de la prestation de LUC ARBOGAST, dont la musique m?di?vale mystique est tr?s planante. Par rapport au pagan metal festif et guerrier de Heidevolk, c'est clair que le changement d'ambiance est assez radical. Mais ce n'est pas d?sagr?able, m?me si ce n'est pas vraiment mon truc. Et la voix du chanteur est assez hallucinante aussi.

C'est ensuite au tour de STILLE VOLK d'investir les lieux. On reste en hauteur pour regarder jouer ces troubadours. Je me demandais ce que ?a allait donner en live. J'aime bien les albums de ce groupe, mais ? petite dose. Suivant les morceaux, soit c'est festif, soit c'est introspectif et assez difficile ? ?couter. Pour ce concert-l?, ils nous ont fait un best of de leurs moments festifs. Au fur et ? mesure de leur set, la fosse va s'animer et on verra se dessiner des rondes et des farandoles aux cris de "buvons mes fr?res". A signaler aussi qu'on a eu droit ? trois morceaux acoustique d'Hantaoma, l'alter ego folk metal de Stille Volk (une sorte d'Ensiferum en version occitane, que je recommande chaudement ? tous les amateurs du genre!), et que ?a le fait carr?ment bien Dommage par contre qu'on n'aie pas eu droit ? leur reprise tr?s personnelle de "To tame a land" d'Iron Maiden. En tout cas, le groupe d?gage vraiment quelque chose sur sc?ne, et ce concert ?tait clairement excellent. Je pense que s'ils repassent, j'irais les voir m?me s'il n'y a pas de groupes de metal avec eux. Mais j'aimerais encore mieux les voir avec Hantaoma! C'est avec Stille Volk que la population a atteint son pic le plus important. Apr?s leur passage, il n'y aura pratiquement plus que des groupes de metal dans la grande salle, et une partie non n?gligeable de l'assistance va partir. Ca restera bien plein ensuite, mais au moins on pourra circuler.

Ensuite, un petit tour dans la Petite Loco pour aller voir ITAKK, un groupe de musique celtique assez cool, surtout avec les chor?graphie de danse folklorique. D'autant que certaines danseuses sont particuli?rement mignonnes

C'est au tour de BRAN BARR d'investir la grande sc?ne. C'est clairement le groupe le plus violent de la soir?e Ils qualifient leur musique de "celtic war metal", et ?a leur va parfaitement: c'est un black metal violent, rapide et batailleur, accompagn? par des instruments celtiques traditionnels. Ca faisait un bon moment qu'ils n'avaient plus rien fait, et le Cernunnos Pagan Fest ?tait l'occasion pour eux de faire leur grand retour, en attendant la sortie de leur nouvel album pour bient?t. A signaler qu'ils sont accompagn?s au tambourin par John Lang alias POC, cr?ateur du c?l?bre donjon de Naheulbeuk. Mais la musique de Bran Barr n'a vraiment rien ? voir avec le Naheulband: ?a tabasse sec et ?a ne fait pas de quartier! Leur musique aurait donn? du coeur ? Vercing?torix dans sa lutte contre Jules C?sar. Dans la fosse, c'est ?galement la guerre! En rappel, le chanteur l?ve une ?norme corne (d'au moins un m?tre de long!) ? la sant? du public et fait venir Amduscias de Temple Of Baal (par ailleurs guitariste d'origine du groupe) et les membres de Heidevolk qu'il pr?sente comme de bons buveurs de bi?re pour un gros boeuf tous ensemble dans une ambiance fleurant bon la camaraderie et le houblon.

A la fin de Bran Barr, direction la petite salle pour assister aux jeux barbares! C'?tait bien rigolo Le but, c'est que des gens montent sur sc?ne et hurlent le plus fort possible, avec une fille fort mignonne en tenue m?di?vale disant qu'il n'y a que des tatas et que ?a ne crie pas assez fort Alors qu'ils poussaient tous des hurlements type grugru que Krabi aurait consid?r? comme de l'art, F?f? s'est d?marqu? en allant singer Manowar, poussant un cri suraigu ? la Eric Adams et disant "Heavy metaaaaaaaaaaaaaal" Et le pire, c'est qu'il l'a fait plut?t bien, et a eu un certain succ?s. Ensuite, Metal Militia est mont? pour gueuler "Sodom!" en grugru Et moi, en bon modo du forum Defenders Of The Faith qui se respecte, j'ai hurl? un long "? poil" retentissant qui m'a valu quelques approbations et m?me des applaudissements!

Apr?s cette pause distrayante, retour ? la salle principale pour voir un groupe fabuleux: SKYFORGER ! Il s'agit d'un groupe letton qui chante dans sa langue maternelle et qui pratique un pagan metal tant?t violent, tant?t m?lodique o? les instruments folk occupent une bonne place. J'ai leur dernier album, "Perkonklave - Thunderforge", qui est tr?s bon. Je m'attendais ? un bon concert, mais pas ? ce point. Ils ont quand m?me un d?faut: le son, trop brouillon sur les passages black. Mais j'ai rarement vu un groupe aussi peu connu avec des musiciens qui d?gageaient autant de charisme. Eux, c'est clair qu'ils ont de l'exp?rience de la sc?ne. Ils sont tous v?tus en tenue traditionnelle. Le plus impressionnant est leur bassiste. J'ai rarement vu un physique pareil. A c?t? de lui, le chanteur d'Amon Amarth est un gringalet. Le pire, c'est qu'il n'a pas l'air d'avoir beaucoup de bide. Il doit mesurer plus de deux m?tres et, avec la barbe et la tenue traditionnelle, il en impose vraiment. Je n'irais certainement pas m'amuser ? l'emmerder... Le fl?tiste a l'air d'?tre son fr?re, en tout cas ils se ressemblent. Lui aussi est un g?ant, mais moins impressionnant. Par contre, il a plus de pr?sence sur sc?ne et se montre un virtuose dans le maniement de tous les instruments traditionnels: la cornemuse, une dizaine de fl?tes diff?rentes (qu'il s?lectionne l'une apr?s l'autre ? partir d'un ?tui accroch? au pied de micro), et un instrument ? cordes letton traditionnel dont je ne saurais dire le nom, hybride entre la guitare et la harpe... tout ?a, il alterne sans transition, tout en restant tr?s proche du public. A c?t? de ?a, le chanteur et guitariste, qui doit d?passer le 1m80 quand m?me, a l'air d'un nain! Lui aussi est tr?s charismatique et semble poss?d? par ses chansons. Je ne sais pas ce qu'ils mangent en Lettonie pour ?tre aussi grands, mais c'est vraiment rare de voir des gens aussi impressionnants sur sc?ne. Et quand en plus, musicalement, ?a suit, on prend un panard pas possible. Je ne connaissais que trois chansons, dont la magnifique et ?pique "Migla, migla, rasa, rasa", chanson traditionnelle balte reprise en version metal. Les autres, je serais incapable de citer leurs titres, mon polyglotisme ayant certaines limites! Ils alternent en tout cas brillamment les titres guerriers et bourrins avec des chansons plus m?lodiques et quelques titres acoustiques. Le public suit bien. Ca headbangue de partout, ?a pogote bien et on a m?me droit ? un circle pit. Par contre, vu que personne ne parle letton dans la salle, c'est un peu dur de reprendre leurs chansons dont certaines sont pourtant terriblement accrocheuses. En tout cas, Skyforger a r?ussi brillamment son premier concert en France et a fait l'unanimit?. Ils auraient eu un meilleur son, ?a aurait ?t? clairement le meilleur groupe de la soir?e.

Mais le meilleur groupe de la soir?e sera la t?te d'affiche, en l'occurrence ELUVEITIE. C'est un groupe que je connais depuis un petit bout de temps, parce que j'ai leur premier EP, "V?n", qui date de 2003. Je n'ai pas ?cout? leur album "Spirit" (j'y ai rem?di? seulement apr?s le concert!), par contre, et toutes les chansons qu'ils ont jou?es en ?taient extraites, donc je n'en connaissais pas une seule. Enfin si: ils ont repris l'air de "La tribu de Dana" en version metal! Mais alors quelle claque! Je me suis rarement ?clat? comme ?a ? un concert dont je ne connaissais pas un seul titre. Eluveitie sur sc?ne, c'est ? voir absolument! Ils sont sept ou huit dans le groupe, avec aux guitares deux fr?res jumeaux aux magnifiques tatouages, deux filles particuli?rement mignonnes au violon et ? la fl?te, plein d'instruments folkloriques divers et vari?s, une ?norme pr?sence sc?nique, une p?che pas possible... Tout le monde bouge sur sc?ne, ils ont tous le sourire et cette joie d'?tre l? est communicative. Et malgr? tous ces instruments traditionnels et la th?matique celtique r?currente chez eux, leur musique est tr?s metal. Les riffs sont en b?ton arm?, le batteur ravage ses f?ts, et le chanteur a une voix death ?norme rappelant parfois At The Gates. C'est d'une efficacit? incroyable, et c'est toujours festif ? souhait. Ca se ressent dans la fosse, avec une ?norme ambiance. Ca pogote, ?a chante, ?a slamme, les rondes et les farandoles s'encha?nent... Bref, c'est la f?te! C'est clair que si toutes les prestations sc?niques d'Eluveitie sont de cet acabit, les Suisses ont un bel avenir. On peut comprendre aussi comment ils ont pu taper dans l'oeil d'un label aussi important que Nuclear Blast. Ils sont annonc?s au Wacken 2008, et je pense qu'ils vont y faire un carton quand on voit ? quel point les Allemands aiment ce genre de groupes. J'attends de les revoir avec impatience, en tout cas.

C'est sur cette note joyeuse que s'ach?ve ce Cernunnos Pagan Fest en tout point r?ussi. L'organisation a ?t? ? la hauteur, avec un timing des groupes respect? ? la lettre. A part pour Skyforger et Heidevolk, le son ?tait nickel. Tous les groupes ont fait de bonnes prestations et l'ambiance ?tait excellente dans une salle comble. Que demander de plus? C'est en tout cas la preuve que le folk metal peut marcher aussi en France. J'esp?re qu'? l'avenir, plus de groupes du style passeront par chez nous. Et j'esp?re aussi que ce festival aura une deuxi?me ?dition et si possible dans une salle un peu plus grande.

Pierre