« Back to dust » démarre sur les chapeaux de roues. Ultra violent, ça tire sur un grind ultra rapide. Déjà on apprécie le chant varié, growl, hurlé, death, parfois tirant sur le black. La zique est réglée comme sur du papier à musique et les riffs s'enchainent sur une double pédale omniprésente. Mais tout comme le chant, la guitare se ralentit parfois et une ligne plus claire se fait entendre. Bref, le tout, s'il est très lourd n'est pas immangeable. Un break carrément heavy vient à nouveau nous faire respirer. Les plans de guitare sont inspirés et variés et le titre décline donc plusieurs ambiances qui se complètent bien.

« Now glorious » commence de manière plus trashisante avant de rejoindre la vitesse de croisière ultra rapide à laquelle l'on s'habitue. Le chant est toujours aussi diversifié. Sans faire de concession, la musique arrive quand même à faire une synthèse de divers courant musicaux dans une sympathique alchimie. Si la batterie ne ralentit que rarement la cadence, les courants d'air frais viennent vraiment des plans de guitare tirant des fois vers un death barré. L'ensemble est en tout cas très technique et fort plaisant.

« Death control » nous permet d'apprécier la voix bien gutturale du chanteur. La musique se fait ici plus rouleau compresseur mais toujours la guitare vient aérer la structure. Ainsi, et même si au final les morceaux sont homogènes, chaque titre possède sa petite touche, son propre rythme, sa référence plus trashy, plus death ou plus grind. Cela aide à faire passer l'ensemble de la galette sans ennui. D'autant que les compos possèdent toutes un petit côté heavy fort appréciable.

« Social decapitation » est un peu plus posé, plus lourd et moins explosif. Un bon riff de guitare apporte un peu de grandeur et de majesté à cette composition qui se démarque des trois précédentes. Alors que le groupe se réclame de faire une musique sans concession, l'on remarque quand même que la construction de la musique à été bien réfléchie, dosée et orchestrée. Bref, ça ne défouraille pas juste pour défourailler mais le groupe cherche à imposer son style, fort plaisant.

« Barrels of blood » met en avant un petit côté black pas piqué des hannetons. Un des grands avantages de la musique d'Uoknal est de réserver au fil des écoutes et des titres des surprises, minimes certes mais qui aident grandement à se démarquer de la concurrence. Enfin, nous avons droit à un solo, court, piquant et rock and roll qui relève la sauce.

« Have no fear » poursuit dans la même veine. Le chant, montant ou descendant n'est pas monotone car le chanteur arrive à moduler des notes tout en rugissant à qui mieux mieux. Certaines lignes de guitares moins folles et plus majestueuses apportent une mélodie bienvenue. Bref, encore un titre blackisant qui se démarque du lot.

« Haunted » garde ce côté frais que l'on trouve tout au long de l'album. Les breaks permettent de relancer l'assaut et la guitare garde cette alternance entre son plus clair et gros feulement énervé. Parfois mélodique et inspirée, cette dernière est du meilleur effet dans ce style de musique.

« Prisoners we are » achève de montrer la variété des éléments proposés sur cet album. Encore une fois, nous avons de bonnes guitares qui se greffent bien à l'ossature du titre.

« The end of days » clôt le chapitre en violence et en vitesse. Du pur death comme il faut pour finir sans renier ses origines. Dévastateur avec un excellent riff vers la fin du morceau en prime. Bref, une touche d'originalité jusqu'au bout!

Bref, Uoknal nous propose un excellent album qui se démarque du lot tout simplement par sa musique en elle même. Les influences sont nombreuses et variées et sans citer précisément un groupe en particulier, il faut souligner les plans heavy qui sous-tendent de manière générale l'ensemble de la musique. Mais au delà, l'on retrouve de nombreuses séquences tirant sur le black et le grind qui viennent renforcer des compositions bien death. Chose plus qu'appréciable, la plupart des compos possède suffisamment de petites touches originales pour permettre de les reconnaître. La production maison est plus qu'honnête. Bref, un album très mature qui offre une belle alchimie tout en mangeant à tous les rateliers. Et, cerise sur le gateau, pour les avoir vu en live, ça troue le cul.

Note générale : 3,5/5

Packaging : 3/5

Production : 3,5/5

Style : Death metal

Sites et adresses internet : uoknal.band@gmail.com www.myspace.com/uoknal

Le groupe : C.L (chant), W.B (guitare), P.B (basse), C.M (batterie)