Avec Kreator, on a rarement l'occasion d'être déçu: c'est toujours du thrash metal de haute volée. C'est pas compliqué: depuis "Violent revolution" (2001), j'ai toujours mis la note maximum à toutes les sorties des thrasheurs d'Essen! Ce ne sera pas le cas pour "Hordes of chaos", mais on n'en est pas loin. Le défaut de cet album? Le fait qu'il passe après un monument du genre, et aussi une certaine prévisibilité. On retrouve sur cet album de (trop) nombreux points communs avec ses prédécesseurs immédiats. Difficile, par exemple, de ne pas penser à "Impossible brutality" quand on écoute "Destroy what destroys you": ce n'est pas un copier-coller, mais la structure est sensiblement la même. Kreator ne reprend pas exactement la recette d'"Enemy of God" mais les points communs avec cet album ne manquent pas ici. L'album est cependant plus compact et direct que son prédécesseur. Les structures des morceaux sont plus simples, et ça va droit au but, comme le groupe le faisait si bien dans les années 80 mais avec le sens de la mélodie qui le caractérise depuis le début de la présente décennie. Il s'agit là d'un bon compromis entre les deux périodes de gloire du groupe (les années 90 ayant été une période de doute et d'errements pour les Allemands, même s'ils ont aussi fait de très bonnes choses). Le (seul) reproche que l'on peut faire à Kreator ici est de ne pas avoir trop cherché à se renouveler. Autrement, c'est quand même à du thrash metal de haute volée que l'on a droit ici. "Hordes of chaos" n'est peut-être pas le meilleur album de Kreator à ce jour, mais il est largement supérieur à 95% de la production thrash actuelle. Ce disque est dense, assez court (40 minutes) et d'une efficacité diabolique. La voix de Mille est toujours aussi trippante: un chant à la fois violent, autoritaire, haineux et parfaitement compréhensible. Les riffs sont dévastateurs et les solos de Sami-Yli Sirniö superbes. Et surtout, les hymnes affluent ici. Comment résister à la chanson titre, à "Warcurse", "Absolute misanthropy" ou au superbe "Run amok run", qui commence tout doucement, accélère progressivement jusqu'à un refrain imparable et un déferlement de violence? On peut toujours objecter que la recette a déjà été utilisée, elle fonctionne cependant toujours. Le son est très bon mais un peu plus cru que les dernières productions de Kreator, le groupe ayant recourru aux services de Colin Richardson en lieu et place d'Andy Sneap. Cela sied très bien au style plus direct et épuré des nouvelles compos. En tout cas, même sans se fouler, Kreator confirme être le meilleur groupe de thrash metal du moment. A part peut-être Testament, je ne leur vois pas vraiment de concurrents sérieux dans le genre, que ce soit chez les anciens ou parmi la nouvelle vague.

Pierre

Note générale: 4.5

Style: thrash metal

Production: 5

Packaging: 4

Le groupe : Mille Petrozza (chant et guitare), Sami Yli-Sirniö (guitare), Christian Giesler (basse), Ventor (batterie)

Site officiel du groupe : www.kreator-terrorzone.de Site officiel du label : www.spv.de