Chose assez rare dans ce style, on a affaire à un concept album basé sur une pièce de Friedrich von Schiller, "Les brigands". Cet auteur de la première moitié du XIXe siècle étant situé dans le courant littéraire du Sturm und Drang (les pré-romantiques) , au même titre que Goethe, et n'ayant pas une oeuvre réputée joyeuse, ça surprend un peu au premier abord de voir un groupe comme Bonfire s'en inspirer. En principe, ce sont plutôt les groupes gothiques qui sont influencés par ce courant littéraire. De même, l'imagerie sombre contraste également avec le style habituel de Bonfire. Le feu de joie a l'air bien éteint au premier abord. Au premier abord seulement, car l'énergie est bien là. Pourtant l'atmosphère est assez sombre. L'intro, en particulier, avec des guitares martiales et un chant en allemand (c'est pas du Rammstein mais presque!), pose les bases. Puis un "Bells of freedom" très puissant et accrocheur, au refrain et aux riffs imparables, fait bouger les crânes à un bon rythme. C'est ce qu'on appelle du bon hard US passé à la moulinette allemande! Bonfire a certes toujours été assez pêchu pour un groupe de ce style, mais là, les Teutons ont en prime un son massif et surpuissant qui met bien en valeur les morceaux heavy. Ce qui surprend aussi est l'usage régulier du chant en allemand. Outre l'intro, on trouve quatre titres chantés dans la langue de Goethe. J'écoute beaucoup de groupes qui chantent dans cette langue dans d'autres styles, et j'aime beaucoup pour la puissance que ça apporte. Là aussi, mais sur du hard rock mélodique, ça surprend quand même au départ! Cependant, je pense qu'un titre comme "Blut und Todt" est suffisamment bon pour faire passer les réticences des plus germanophobes. Comme sur tout album de hard rock mélodique qui se respecte, on trouve une excellente ballade, "Love don't lie". Et puis l'album contient aussi de nombreux titres portant la trademark de Bonfire (c'est à dire tata mais pas trop, avec mélodies accrocheuses, limite raccoleuses, refrain facile à retenir, jolis choeurs, le tout soutenu par de bons gros riffs), à l'image de "Time", "Do you still love me" (sûrement la chanson la plus tata de l'album!), "Black night" ou l'excellent "Refugee of fate". "The Räuber" est un album qui comporte peu de points faibles, montrant là un groupe qui arrive à se renouveler efficacement après plus de vingt ans de carrière. Bonfire signe là un des meilleurs albums du genre pour l'année 2008.

Pierre

Note générale: 4,5

Style: hard rock mélodique

Production: 5

Packaging: 3,5

Le groupe : Claus Lessmann (chant et guitare), Chris Limburg (guitare), Hans Ziller (guitare), Uwe Köhler (basse), Jürgen Wiehler (batterie)

Site officiel du groupe : www.bonfire.de Site officiel du groupe : www.myspace.com/bonfire22