Arrivant au Havana Café vers 21h, je loupe le premier groupe. Il s'agissait de BRANDON ASHLEY AND THE SILVERBUGS, un petit groupe italien inconnu au bataillon dont les extraits que j'avais entendu m'ont fortement déplu. C'est donc un peu par fait exprès que je suis arrivé en retard. Les echos que j'en ai eus sont d'ailleurs unanimes: c'était mauvais comme tout! Le style a l'air assez néo, et donc aucun rapport avec le style de Lordi. Vu le public présent, je me demande bien ce que ce genre de groupe pouvait bien faire sur l'affiche.

Le second groupe est par contre bien plus en rapport. Il s'agit des Suédois de FATAL SMILE.J'en avais écouté un album, qui ne m'avait aps laissé un souvenir impérissable. Bah sur scène, c'est un peu ça aussi... Pourtant, ils se bougent bien. Le chanteur est très communicatif. Ce mec est un clône de Vince Neil, de même que ses acolytes sont des sosies de Mick Mars, Tommy Lee, Nikki Sixx... et même Alice Cooper jeune :D Ils font le show comme les glamouzes de la grande époque. Ils on en plus un joli backdrop en fond. Le problème, c'est que ce groupe n'a strictement aucune personnalité. Le look des musiciens est calqué sur celui d'autres, et la musique ne dégage rien. Pas d'émotion, pas de refrain marquant, pas non plus de mélodies racoleuses... Juste un glam rock de base et pas très intéressant. Fade, incolore et sans saveur, en somme. Le morceau le plus marquant, c'était quand le chanteur scandait pendant de longues minutes "move your heads, motherfuckers!". En terme de nombre de "fuck" prononcés par phrase, il pourrait d'ailleurs concurrencer Alexi Laiho. La musique de Fatal Smile n'est pas désagréable, mais c'est quand même l'archétype de la première partie sans intérêt. Par contre, après, c'était plutôt marrant de voir le chaneur dans le public en train d'essayer d'aguicher les jolies metalleuses toulousaines, sans succès :lol: Avec Alex et Talasquin, on a commencé à les suivre au milieu, et on a fini au bar à la moitié de leur prestation.

La pause qui va suivre est un peu longue, car il y a beaucoup de matériel à installer. Et pour cause: LORDI a prévu le gros show! Ceux qui les avaient vus au Wacken 2008 avaient été déçus parce que c'était trop sobre. Là, les 300 personnes et quelques présentes en ont pour leur argent. Kiss et Alice Cooper sont les influences principales des Finlandais musicalement, certes, mais aussi du point de vue du sens du spectacle, de la théatralité et de la mise en scène. Et là, ils ont mis le paquet! C'est la quatrième fois que je vois Lordi, et c'est la meilleure à tous les niveaux. Du grand spectacle avec mises en scènes, pyros (enfin des pétards :D ), show horrifique à la fois ultra-kitsch et extrêmement bien fait... Bref, visuellement, c'est le top :yeah: Pas olfactivement, par contre, parce que le faux sang et les pétards, ça pue :beurk: La scène est un mélange de bloc opératoire sordide et de chambre de torture, du plus bel effet, surtout que c'est bien mis en valeur par les lights. Mister Lordi changera de costume à plusieurs reprises, déployant notamment ses ailes sur le final de "Hard rock hallelujah". Awa, la claviériste, fait également bien le show dans sa robe de mariée décrépie, disant parfois des mots en français avec une voix fantomatique. Et entre chaque morceau, on aura droit à de petites scènes de type décapitations, mutilations, scie circulaire faisant gicler du faux sang... Avec les roadies qui se prètent allègrement au jeu :D Il y a eu trop de petites scènes pour toutes les décrire, mais toutes valaient le coup, mélangeant toujours kitsch, horreur et humour. Il y a une très bonne ambiance dans la salle. Le Havana Café n'est rempli qu'à moitié, mais c'est suffisant: la salle ne sonne pas vide, et en même temps on peut circuler assez facilement. Et puis le public soutient bien le groupe et tout le monde reprend les hymnes du groupe. La play-list est irréprochable. Je ne suis pas fan de "Deadache", mais les extraits joués ici passent bien l'épreuve de la scène (chose que je n'aurais pas crue). "Girls go chopping", "Missing miss Charlene" ou "Doctor Sin is in" s'avèrent très efficaces et ne dépareillent pas aux côtés de standards du groupe comme "Blood red Sandman" (avec Mr Lordi déguisé en père Noël :D ), "Who's your daddy" ou les inévitables "Would you love a monsterman" et "Hard rock hallelujah". Chacun des quatre albums du groupe est bien représenté, et on a donc une play-list équilibrée. En plus, pour une fois, Mr Lordi est en voix et chante juste! L'interprétation est impeccable, aussi professionnelle que le visuel. Bref, la prestation des anciens vainqueurs de l'Eurovision est tout simplement irréprochable. Même si le groupe redevient un peu plus confidentiel en dehors de son pays, il a gagné en professionnalisme et, en lie, ça vaut vraiment le coup d'être vu. J'ai aimé chacun des concerts du groupe que j'ai pu voir, mais là, c'était le top. En plus, ils ont joué une heure trois quarts, alors qu'auparavant leurs concerts étaient très courts (je me rappelle la première fois où je les avais vus à Paris, au Trabendo, où le concert avait duré une heure sans première partie...). Là, tout était absolument impeccable.

Play-list de LORDI:

  1. Intro
  2. Girls go chopping
  3. They only come out at night
  4. Raise Hell in Heaven
  5. Bite it like a bulldog
  6. Who's your daddy
  7. Blood red Sandman
  8. Manskin boots
  9. Haunted
  10. Deadache
  11. Balls
  12. Monster monster
  13. It snows in Hell
  14. Wake the snake
  15. Doctor Sin is in
  16. Missing Miss Charlene
  17. Would you love a monsterman
  18. Hard rock Hallelujah

Au final, on a eu droit à une excellente soirée avec un Lordi qui a très largement répondu aux attentes. Apparemment, leur tournée française n'a pas été un franc succès en termes d'affluence alors que quatre dates étaient programmées, mais ceux qui sont venus n'ont pas eu à le regretter.

Pierre