J'arrive un peu en retard et je ne vois que les deux derniers morceaux du premier groupe. Il s'agit d'un groupe espagnol du nom de CAIN'S DYNASTY. Ils ont la particularité assez rare pour un groupe hispanique de chaner en anglais, et non pas dans leur langue. Malheureusement, ça ne leur va pas trop, car leur chanteur est mauvais. Il chante faux, tout simplement. Je m'en suis rendu d'autant plus compte que les derniers titres étaient des reprises, en l'occurrence "Aces high" d'Iron Maiden et "LOVE machine" de WASP. Les autres musiciens ont l'air bons. Mais, n'ayant vu que la fin, je n'ai pas grand chose de plus à dire sur ce groupe. A revoir éventuellement une prochaine fois, s'ils font encore la première partie d'un groupe intéressant!

Le second groupe est les ROCK'N'ROLL REBELS, très connu dans le petit milieu metal de la ville rose. C'est surtout le groupe de l'ex-Voivod Eric Forrest, qui s'est installé à Toulouse il y a quelques années. C'est un groupe de reprises et c'est pour eux qu'il y aura le plus de monde. Le Dollar n'est certes pas bien grand (un bar tout ce qu'il y a de plus classique), et la scène est très basse avec en plus des poteaux qui gâchent la vue. Mais c'était assez difficile de bien voir la scène. Il y avait une belle ambiance devant. C'est un bon groupe de reprises. Eric Forrest a une bonne voix bien puissante et imbibée d'alcool. Son chant est finalement assez proche de celui de Lemmy, et quand le groupe fait du Motörhead, le mimétisme est quasiment parfait. Je ne me rappelle plus trop de ce qui a été joué, mais il y avait du WASP, du Iron Maiden, du Black Sabbath, du Deep Purple (excellente reprise de "Highway star"), et surtout du Motörhead. Le groupe assure bien, avec une bonne présence scénique, un Eric Forrest complètement défoncé (je pense que vis à vis de l'alcool, c'est plus que simplement festif pour lui...) mais à fond dans le show et une goth strip teaseuse au milieu de la salle pour agrémenter le show visuellement. Bref, un moment sympathique!

La salle se vide à moitié quand arrive la tête d'affiche, c'est à dire BLACK RAIN. Les Savoyards vont nous faire une belle prestation de glam metal. Leur style à mi-chemin entre Mötley Crüe et Hardcore Superstar est parfaitement taillé pour la scène. Ils ont des looks fortement inspirés par les glamouzes des années 80, Mötley Crüe en tête. Question looks, le public est d'aillers au diapason: pas nombreux, certes, mais excentrique à souhait! Au programme, une goth strip-teaseuse (cependant plus occupée à rouler des galoches à son mecs qu'à se désabiller entièrement), des gothopouffes de base, deux lesbiennes chaudes comme la braise qui étaient à deux doigts (c'est vraiment le cas de le dire ) de faire la totale dans la fosse, et des fossiles des années 80 ayant ressorti mulets et spandex et/ou permanentes et maquillages C'est bon enfant et décadent à la fois, et il y a de quoi se rincer l'oeil et de quoi rigoler Le groupe est en forme et bien carré. On sent qu'ils ont déjà fait quelques concerts derrière eux, malgré leur jeune carrière. Ils savent tenir une scène et enchaînent les hits. Car presque tous les titres de leur album "License to thrill" peuvent être considérés comme des hits potentiels tant ils sont pêchus et accrocheurs. En ce sens, ces Frenchies montrent qu'ils n'ont rien à envier aux Américains et aux Scandinaves, traditionnellement les maîtres dans ce style de musique. Des titres comme "N.A.S.T.Y." , "True girls are sixteen" ou "Rock your city" sont imparables, et on en a la preuve vivante sur scène. L'ambiance est excellente (malgré le fait qu'il y ait presque deux fois moins de public que pendant les Rock'n'Roll Rebels...) et le son est correct, presque bon (vu la configuration de la salle, c'est difficile de demander plus). Les Savoyards jouent la quasi-totalité de "License to thrill" et agrémentent leur show de quatre reprises: "Hellion" de WASP (sur laquelle Eric Forrest vient pousser la chansonnette), "Anarchy in the UK" des Sex Pistols (sur laquelle le groupe concluera le show), "Rock'n'roll all nite" de Kiss et surtout une excellentissime reprise de "Ca plane pour moi" de Plastic Bertrand. Ce concert aura en tout cas permis à Black Rain de confirmer sur scène la qualité de ses compos. Voilà un groupe français très prometteur dont je suivrais l'évolution de la carrière avec un fort intérêt. J'espère avoir bien d'autres occasions de les revoir.

Voilà en tout cas une bonne soirée, dans une salle pas terrible mais avec une ambiance sympa et de bons groupes, surtout Black Rain, et de la bonne bière! Le genre de moments qui devraient se renouveler plus régulièrement avec les bons groupes français!

Pierre